Blason région
Île-de-France

Parisien d’origine ou d’adoption, et fier de l’être ? Adoptez ce sticker de la région Île-de-France, parfois aussi appelée région Parisienne.

UGS : 740 Catégorie : Étiquettes : ,

Description

UN PEU D’HISTOIRE

Deux drapeaux sont utilisés pour représenter l’Île-de-France : le drapeau du conseil régional d’Île-de-France qui reprend le logotype de la collectivité et un drapeau qui rappelle l’appartenance de la région à l’ancien domaine des rois de France mais qui n’a pas de reconnaissance officielle.

Il s’agit du symbole « D’azur à trois fleurs de lys d’or », blason de la province d’Île-de-France utilisé par la préfecture par le passé. Blason du Domaine royal français, c’est-à-dire : De France moderne (D’azur à trois fleurs de lys d’or). En effet au début du Xe siècle, le royaume de France n’était constitué que de l’Île-de-France, de l’Orléanais et d’une partie de la Picardie.

La région Ile-de-France tire ses origines du domaine royal créé à partir du Xe siècle par les rois d’Europe. Ses limites ont varié jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Cette province française s’étendait à l’ouest et surtout au nord et était plus petite à l’est et au sud que l’actuelle. C’est la zone d’intérêt économique des chaînes commerciales parisiennes qui a contribué à définir leurs limites.

La région est habitée depuis la préhistoire, laissant de nombreuses traces, dont des monuments mégalithiques, souvent détruits par l’urbanisation. Le nom d’Île-de-France est apparu beaucoup plus tard, après la fondation des Francs, et correspond à la plaine au nord de la Seine, sur l’ensemble du territoire français.

GAULE ET PÉRIODE GALLO-ROMAINE

A l’époque gauloise, le territoire actuel de l’Ile-de-France était occupé par quatre tribus galloises : au centre les Parisii, dont la capitale Lutetia allait devenir Paris, au nord les Véliocasses, qui donnèrent leur nom au Vexin, à l’ouest les Carnutes, qui occupaient le territoire actuel des Yvelines, et au sud-est les Sénons, dont Sens la capitale.

LE MOYEN AGE ET L’ANCIEN RÉGIME

La constitution de la domination royale des capitaines remonte à la position dominante de Soisson depuis l’antiquité celtique. Choisi par Ezio comme capitale de ce qui restait du romantisme en Gaule après le pillage de Rome par les barbares, un lion rebelle, Clovis, vainquit la Syrie et fonda à nouveau sa capitale. Paris continuera à appartenir au diocèse de Sens jusqu’à ce qu’il soit établi comme diocèse indépendant et sur la rive droite de l’Oise à l’archidiocèse de Reims. La création d’un diocèse de Noyon, distinct de celui de Vermandois et aujourd’hui Peerie de France, marque l’inscription de l’Ile-de-France comme centre du royaume. Charlemagne est un saint dans cette dernière ville, avec son frère Carloman à Soissons. Les Carolingiens construisirent Clichy, un grand domaine entre Paris et Saint Denis, un palais impérial. Cette abbaye agrandit son territoire avec l’acquisition du diocèse de Reims du Hurepoix, c’est-à-dire de la rive gauche de la ville de Paris. Le traité de Saint-Clair-sur-Epte sépare le Vexin français du diocèse de Rouen et établit la frontière ouest de l’Ile-de-France sur ce fleuve. Lorsque lévêque de Reims convoqua un conseil à Senlis pour transférer le sort de la France carolingienne aux Robertsos, le Duché de France comprenait le Vexin français, le Noyonnais, le Laonnois, domaine impérial, certains historiens le prirent comme origine des capitaines, le Soissonnais, le Valois, la France elle-même, les Parisis et le Hurepoix.

C’est au début du Moyen Age que l’Ile-de-France a établi ses frontières entre Laon, Beauvais, Dreux et Nemours. Elle fait partie de la province fiscale d’outre-mer, avec la Champagne et la Picardie.

RÉPUBLIQUES

Après la révolution, il a été divisé en trois sections : Seine, Seine-et-Oise et Seine-et-Marne. En 1965, le nombre de départements passe de trois à huit, dont Paris. Autour de Paris, les départements de la périphérie intérieure (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) et de la périphérie extérieure (Seine-et-Marne, Val-d’Oise, Yvelines et Essonne) sont issus de la division des anciens départements Seine-et-Oise et Seine.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Blason région
Île-de-France”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *